, ,

CSNAT INFOS JUIN 2020

IL FAUT Y METTRE UN TERME

Bernard AVEL Vice Président du CSNAT

.

LOGO CSNATAvant d’aborder les questions de fond, il conviendrait de rectifier les ambiguïtés entretenues par les termes, inadaptés dans le but de définir les médecines non conventionnelles.

Ces définitions qui se veulent proches et en adéquation avec la nature, ont entretenu la confusion et la méfiance des autorités de santé, en affichant clairement la toxicité de la médecine allopathique moderne.

L’excès est nuisible en tout, et chaque science a sa place.
La médecine est une réponse proposée à un organisme vivant dont les défenses naturelles ne sont pas ou plus en mesure de lutter contre une agression ou une carence biologique.

Toute médecine, quelle qu’elle soit, ne peut être qualifiée de “naturelle” puisqu’elle doit apporter des ressources extérieures, chimiques ou mécaniques, pour palier aux carences ou aux accidents.
Si les moyens employés peuvent être qualifiés de “naturels” dans leur constitution propre, leur mise en relation externe ou interne avec un organisme vivant, devient alors un artifice que la biologie devra intégrer et assimiler. Le refus est fréquent dans les cas d’allergie, prouvant que l’organisme dispose de ressources naturelles pour se défendre contre ce qu’il identifie comme étant une agression.

Une médecine non conventionnelle ne serait pas pour autant “parallèle”, car le point commun qui les rapproche de la médecine “officielle” est le patient. Parallèle, supposerait que les différentes approches thérapeutiques ne pourraient se conjuguer sur une même pathologie.

Le terme “alternatif” renvoie à un choix entre deux options. Ce serait le moins contestable, mais, il atteint ses limites face à la complexité des cas de figures rencontrés dans l’ensemble des pathologies où il ne saurait y avoir d’alternative en cas d’urgence vitale.

En ce qui nous concerne, médecine acupuncturale serait la définition qui se suffit à elle-même comme médecine totale, dont le terme “acupuncture” est consacré depuis des millénaires et mondialement reconnu dans toutes les langues . Il ne peut être confondu avec d’autres médecines
Les autres appellations qui se veulent référentes à la nature, restent marginales.

Seules, l’acupuncture et l’homéopathie bénéficient d’une reconnaissance relative des autorités de santé, sans pour autant leur accorder la place qu’elles méritent, face à la demande croissante du public qui en a éprouvé les avantages lorsque la médecine conventionnelle n’est pas en mesure d’apporter une réponse satisfaisante ou suffisante, à moindre coût.

L’acupuncture ne peut être évaluée par les voies classiques de la science moderne car on pourrait évoquer la “loi du réverbère” décrite par le Pr Thierry Janssen qui déclare : “On ne cherche que dans la zone éclairée où l’on sait qu’on a une chance de trouver quelque chose”.

Mais les techniques d’investigations nucléaires et l’IRMf, ont permis, ces dernières années, de mettre en évidence des notions découvertes il y a plus de trois millénaires par les médecins Chinois, inscrites et décrites dans les moindres détails dans les Grands Classiques de la médecine traditionnelle chinoise et jamais contestées depuis.

Seule la médecine chinoise peut se vanter d’un continuum aussi ancien et d’une expatriation à l’échelle mondiale, reconnue comme patrimoine de l’Humanité.

En France, l’absence de cette prise de conscience est plus dangereuse que la décision de mettre en place une législation adaptée, qui éviterait la proliférations de charlatans ( qu’ils soient ou non médecins), s’inspirant de notions très superficielles d’une médecine complexe qui demande une formation spécifique et structurée, dispensée par des enseignants aux connaissances validées.

La France peut s’enorgueillir d’avoir un enseignement de haute qualité, dispensé par quelques écoles dont les références sont éprouvées. La médecine officielle ne peut s’aliéner un Corps de praticiens appréciés des patients et qui ne peut porter ombrage aux qualités qui lui sont propres.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.