, ,

CSNAT INFOS AVRIL 2020

PRÉVENIR C’EST, …  AVANT DE GUÉRIR

Dr Michel FREY Président du CSNAT

.

LOGO CSNAT

En pleine période d’inquiétude et d’incertitude dans ce contexte d’épidémie du Covid 19, il nous semble important de positionner la Médecine chinoise traditionnelle dans ce contexte.

En comparant l’historique de ce qui est devenu une pandémie en quelques semaines, il nous faut comprendre quelle en est l’anamnèse selon les médecines dites conventionnelles et la MTC.

Cette maladie est causée par le coronarovirus SARS-CoV-2, originaire de la Chine continentale depuis Janvier 2020.

L’OMS confirme le 12 Mars 2020 la diffusion exponentielle du virus qui envahit la quasi totalité de la planète.

Chacun y va de sa théorie, souvent mal fondée, pour expliquer l’origine de ce développement brutal viral.

Certes, les règles d’hygiène et de prévention ont été appliquées pour tenter de limiter cette propagation.
Mais, interrogeons nous sur l’explication de cette pandémie virale, selon les théories de la Médecine traditionnelle Chinoise.

Le Traité des fièvres épidémiques de Ye Tian Shi en 1740, présente le diagnostic et le traitement des maladies fébriles graves, dans lequel la théorie du développement, ou la transmission de la maladie, comporte les quatre systèmes Wei (résistance superficielle), Qi (énergie), Ying (nutrition), et Xue (sang).

A la lecture de ce texte, nous pouvons comprendre, du point de vue énergétique, l’atteinte dans le San Jiao.

La pathologie s’oriente essentiellement dans l’entrave de la circulation de l’eau affectant le Foyer Supérieur et occasionnant les symptômes que nous reconnaissons bien : affection du Poumon avec blocage du Qi, d’où la détresse respiratoire. Affection de la vascularisation des alvéoles pulmonaires par atteinte du Maitre du Coeur. Anosmie et agueusie par perte de communication du Qi du Poumon et enfin oedème pulmonaire par rupture de communication entre le Qi du Rein et le Qi du Poumon.

Le Poumon, Maitre de l’énergie, ne répond plus à sa principale fonction : l’entretien de la vie.

Face à cela, que propose la Médecine Traditionnelle Chinoise, rien dans l’urgence.

Sachons alors développer tout ce que nos Maitres nous ont appris, la prévention et l’anticipation.
Selon la théorie de Monsieur Jacques Laborie, la succession de chaleur et sècheresse de l’été 2019 avec un hiver trop doux pourrait expliquer la prolifération virale.

Le fait est que lorsque l’hygrométrie est trop élevée, la propagation virale est incontestablement facilitée.

A titre préventif, et c’est bien là notre rôle en qualité de conseils, il est souhaitable de proposer une thérapeutique de prévention dès le début de l’hiver (énergétique).

Quelques décoctions bi hebdomadaires, telles que Jin Yin Hua, Flo Lonicerae pour rafraichir la chaleur perverse ( Re Bi) dans le foyer supérieur, Huang Qi, Astragalus Membranaceus remarquable stimulant de Wei Qi protecteur.

La phytothérapie chinoise et occidentale sont riches en indications de ce type.

En acupuncture renforcer le Qi du Poumon pour nourrir le rein.

Sachons rester dans notre politique de prévention, rôle fondamental et historique de la MTC, pour interpeller enfin les pouvoirs publics sur cette nouvelle prise de conscience.

.

Restez chez vous, mais, sachez donner vos conseils

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.